trainquejaime

26 novembre 2009

LGV, "passage en force"?

LGV au Pays basque: Batasuna dénonce une volonté de "passage en force"

Le 25/11/2009 à 20:19

Le parti indépendantiste basque radical Batasuna a dénoncé mercredi à Bayonne une volonté de faire passer "en force" le projet de nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse LGV qui traverserait le Pays basque français, face au "rejet unanime" des populations de la région.

Batasuna s'élève dans un communiqué contre "l'attitude de Réseau ferré de France et des dirigeants politiques et économiques qui, loin d'écouter le rejet unanime de ce projet des habitants du Pays basque, agissent en toute opacité",.

Ce parti indépendantiste, autorisé en France, est interdit en Espagne en raison de ses liens supposés avec le groupe séparatiste armé ETA.

"Face l'imposition et le passage en force, nous exigeons que RFF et l'Etat français respectent la décision des habitants du Pays Basque, qui se sont, à maintes reprises, prononcés contre ce projet, par le biais de référendums locaux et par diverses mobilisations", poursuit ce texte.

Le parti radical, qui accuse les responsables du projet de "continuer à mentir et à manipuler les chiffres en toute impunité", réitère sa revendication de "statut d'autonomie qui nous permettra de décider de notre avenir".

Batasuna, qui a participé aux diverses mobilisations organisées au Pays basque français contre le projet de LGV, avait déjà appelé, le 11 juin dernier, à "la lutte contre ce projet inutile et aux conséquences irréversibles pour l'avenir de ce pays".

Les opposants au projet de ligne nouvelle au Pays basque estiment qu'un aménagement de la ligne existante entre Bayonne et l'Espagne suffirait à absorber le trafic prévisible et éviterait une nouvelle "saignée" de la région avec ses multiples nuisances.

© 2009 AFP

source

Posté par KNTHMH à 11:41 - Les sujets qui fâchent! - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire