trainquejaime

05 décembre 2009

Pourquoi (encore) bloguer lorsqu'on est amateur de trains?

Interwiev d'EsCARBILLE, passionné ferrovipathe (reproduction d'article de Elguijaronegro, avec l'autorisation de l'auteur de l'article)

Jubilacion (rédaction elguijaronegro):
Depuis un certain temps, on ne vous voit plus alimenter votre site avec autant de fougue qu'en 2005, lors de sa création?
Quelle en est ou en sont les raisons?

EsCARBILLE

Une rubrique internet nécessite beaucoup de temps pour la faire "vivre".

J'ai constaté en surfant qu'en effet, d'autres personnes, passionnées tout autant que moi, possédaient des blogs ou sites très intéressants mais qui ne livrent plus de nouvelles informations.
La rencontre "en live" (et non en virtualité sur le net) avec d'autres passionnés et modélistes a fait apparaître que cette activité prenait énormément de temps au détriment de l'activité principale qu'elle supporte et qui est le MODELISME ou la PASSION (archiviste) PHOTOGRAPHIQUE et FILMOGRAPHIQUE.

Les espoirs légitimes de blogueurs ou de webmaster sur le net ont été quelque peu déçus.

Bien entendu, nous pouvons toujours prendre sur notre précieux temps et nos nuits de sommeil pour déverser sur le net les tonnes de documents, bruts ou travaillés, que nous possédons chacun, mais pour quel résultat?

Les modélistes rassemblés en clubs vivaces préfèrent s'adonner à la pratique communautaire de leur passion, certains clubs récemment créés ou remontés n'ont même pas de site et ceux qui ont un site ont des difficultés à avoir un véritable webmaster.

Les passionnés d'images qui autrefois étaient prolixes en diffusion grand format de leurs production se voient:
1) pillés
2) entravés par les procédés modernes de diffusion (difficulté à charger les films entre autre ou à utiliser des procédés sophistiqués de chargement d'images: le matériel Hi-tech informatique n'étant pas leur priorité)
3) entravés par les lois sur les contenus (on ne peut pas diffuser n'importe quelle image bien qu'on en soit son auteur: domaine ferroviaire, collections particulières, atteinte à la "vie privée" et autres contraintes)

Les professionnels du maquettisme, des entreprises ferroviaires ont récupéré l'affichage préférentiel de leurs sites marchands, ce sont eux qui sont référencés par moteur de recherche au détriment des amateurs qui souhaitaient démocratiser leurs pratiques.

Sur deux mois pour lesquels je n'avais pas fait de recherches sur le portail ferroviaire, j'ai trouvé moins de dix sites d'amateurs sur plusieurs centaines de références.

Les échanges véritables entre amateurs n'ont pas lieu par commentaires interposés sur le net, mais par contacts personnels: mails, téléphone, conférences, expositions, clubs, projets communs, etc...

Ma conclusion par rapport à toutes ces constations et compte-tenu de mes opportunités actuelles et de mon matériel informatique est la suivante:

1) La visibilité sur le net est nécessaire pour faire connaître des projets, des activités, des lieux, des propositions

2) Je n'ai pas l'intention de fermer ou geler mon site, mais de continuer à y bloguer librement selon mes disponibilités et mes humeurs du moments (ainsi ai-je toujours fait auparavant d'ailleurs!)

Jubilacion:
Nous vous remercions de l'amabilité et la clarté avec laquelle vous avez dressé un portrait de l'évolution des tendances "blogging"  des amateurs modélistes et ferroviaires et nous espérons voir continuer, à votre rythme, comme vous le précisez, votre site car chaque individu est IMPORTANT avec sa façon de "voir" et de "retransmettre".

 

 

La rédaction d'elguijaronegro

Posté par KNTHMH à 16:47 - Les sujets qui fâchent! - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire